NouvellesProjetsCampagnesSolidar SuisseFaire un don

Une percée historique

 16. 06. 2011  

La 100e conférence de l’Organisation internationale du travail (OIT) a été marquée, à Genève, par une percée historique en faveur des travailleurs et travailleuses domestiques.

 

La convention et la recommandation «pour un travail décent en faveur des employé-e-s domestiques» a été adoptée lors de la séance plénière du 16 juin, à Genève. Il s’agit de la première convention de l’OIT qui règlemente les conditions de travail dans l’économie informelle.

 

Le projet de convention, arraché l’année dernière suite à d’âpres négociations, a été examiné lors d’une seconde lecture. Dans le cadre de la commission tripartite qui a traité ce dossier, des améliorations par rapport à l’année dernière ont pu être obtenues, grâce notamment à l’attitude très combative de la délégation syndicale et au soutien des Etats-Unis, de l’Australie ainsi que de nombreux gouvernements d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine.

 

La convention vise à réglementer les conditions de travail de plus de 100 millions d’employé-e-s de maison et à garantir des mesures de protection à ce groupe de travailleurs et travailleuses particulièrement vulnérable – et très majoritairement composé de femmes.

 

Solidar Suisse s'engage dans plusieurs pays pour les droits des employé-e-s de maison. Nous saluons vivement la décision de l'OIT et sommes convaincus que l'adoption de la convention aura un impact sur les conditions de travail des domestiques. Solidar Suisse exige maintenant du Conseil fédéral qu'il ratifie rapidement la convention. Notre pays doit donner un signal fort en faveur de conditions de travail dignes pour les employé-e-s de maison, en Suisse et dans le monde entier.

 

Lien vers le site de l'OIT

 

Images fortes lors de l'acceptation de la convention: